SAFETYLIT WEEKLY UPDATE

We compile citations and summaries of about 400 new articles every week.
Email Signup | RSS Feed

HELP: Tutorials | FAQ
CONTACT US: Contact info

Search Results

Journal Article

Citation

Lemstra M, Rogers M, Moraros J, Grant E. Paediatr. Child Health (1996) 2013; 18(1): 15-20.

Affiliation

University of Saskatchewan, School of Public Health, Saskatoon, Saskatchewan.

Copyright

(Copyright © 2013, Canadian Paediatric Society, Publisher Pulsus Group)

DOI

unavailable

PMID

24381486

Abstract

BACKGROUND: Despite the known disparity in suicide rates in Canada, there is limited information on the independent risk indicators of suicide ideation among First Nations youth living on reserve.

OBJECTIVE: To determine the prevalence and adjusted risk indicators for suicide ideation among on-reserve First Nations youth.

METHODS: Saskatoon Tribal Council (Saskatchewan) First Nations students enrolled in grades 5 through 8 who were living on reserve were asked to complete a health survey using validated questionnaires. In total, 75.3% of the students completed the survey. The study was led by the Saskatoon Tribal Council with assistance from three departments at the University of Saskatchewan (Saskatoon, Saskatchewan).

RESULTS: Among on-reserve First Nations youth, 23% experienced suicide ideation within the past 12 months. In comparison, 8.5% of Saskatoon urban youth and 19% of Saskatoon urban Aboriginal youth within the same grades experienced suicide ideation. Wanting to leave home (OR 13.91 [95% CI 3.05 to 63.42]), having depressed mood (OR 2.98 [95% CI 1.16 to 7.67]) and not feeling loved (OR 3.85 [95% CI 1.49 to 9.93]) were independently associated with suicide ideation among on-reserve youth. None of the children with a father who was professionally employed reported suicide ideation.

CONCLUSIONS: Understanding the independent risk indicators associated with suicide ideation among First Nations youth living on reserve will hopefully aid in appropriate interventions.

KEYWORDS: Minority groups, Risk factors, Suicide, Youth


Language: en

Vernacular Abstract

HISTORIQUE: Malgré la disparité connue des taux de suicide au Canada, l’information sur les indicateurs de risque indépendants d’idéation suicidaire chez les jeunes des Premières nations qui habitent dans les réserves est limitée.

OBJECTIF: Déterminer la prévalence et les indicateurs de risque rajustés d’idéation suicidaire chez les jeunes des Premières nations dans les réserves.

MÉTHODOLOGIE: Les élèves de cinquième à huitième année des Premières nations du Conseil de bande de Saskatoon qui habitaient dans les réserves ont été invités à remplir un sondage sur la santé au moyen de questionnaires validés. Au total, 75,3 % des élèves ont répondu au sondage mené par le Conseil de bande de Saskatoon avec l’aide de trois départements de l’université de Saskatchewan, à Saskatoon.

RÉSULTATS: Chez les jeunes des Premières nations de la réserve, 23 % avaient eu des idéations suicidaires au cours des 12 mois précédents. En comparaison, en milieu urbain de Saskatoon, 8,5 % des jeunes et 19 % des jeunes autochtones des mêmes années scolaires avaient eu des idéations suicidaires. Vouloir quitter la maison (RR 13,91 [95 % IC 3,05 à 63,42]), une humeur dépressive (RR 2,98 [95 % IC 1,16 à 7,67]) et le sentiment de ne pas être aimé (RR 3,85 [95 % IC 1,49 à 9,93]) s’associaient de manière indépendante aux idéations suicidaires chez les jeunes dans les réserves. Aucun des enfants dont le père occupait un emploi professionnel ne faisait état d’idéations suicidaires.

CONCLUSIONS: On espère que le fait de comprendre les indicateurs de risque indépendants associés aux idéations suicidaires chez les jeunes des Premières nations qui habitent dans les réserves contribuera à la mise en œuvre d’interventions pertinentes.

NEW SEARCH


All SafetyLit records are available for automatic download to Zotero & Mendeley
Print